les terres enfumées d'Anne Paulus

Encre et Rouleau terre enfumée

 

 

En ce moment difficile, il faut saluer la détermination d'Evelyne Schumm de proposer une exposition de grand intérêt accompagnée de textes et d'un catalogue.

 

Anne Paulus pratique la céramique et l'estampe. Nous avions vu ses terres enfumées à Saint-Sulpice en 2019. Ici mises en relation avec ses estampes et ses livres, elles n'en expriment que plus, leur profonde intensité.

 

Underscape

galerie Schumm-Braustein 9 rue de Montmorency Paris 3e

du mardi au samedi de 12h à 17h et le dimanche de 14h30 à 17h30 et sur RV.

01 40 2 9 03 72

jusqu"au 27 février

 

 

 

EXTRAITS du texte de Michel Melot, paru dans le catalogue « Anne Paulus », éditions GSB, 2021

"L'atelier d'Anne Paulus se trouve quelque part au centre de la terre, là où le magma en fusion peut prendre des consistances inattendues et donner naissance à des formes nouvelles. Là, l'artiste démiurge et forgeronne, s'entretient avec la matière, tantôt la maîtrisant, tantôt la servant. Elle façonne des paquets brûlants comme si le monde venait de naître. Encore libre de tout langage, aucun message n'y est inscrit. À l'artiste de le faire pénétrer dans la masse. À chacun de l'y trouver.

L'œuvre d'Anne Paulus se distingue de celles qui s'expriment sur un support : feuille, tableau, plaque ou mur. Pour elle, la matière, c'est le message. La recouvrir, c'est la cacher, la perdre de vue. Ce qui l'intéresse, c'est ce qu'il y a dessous. Avant la parole. Il faut percer la croûte, la traverser, passer sous le manteau et atteindre le noyau. Du noyau germera la graine et ainsi de suite.

[…] Côtoyant le feu, sa pratique de la céramique apparaît presque naturelle, en continuité avec celle de la gravure. L'une et l'autre traitent la matière en direct. Elles la mettent à l'épreuve, en danger, l'exposant au feu vif. Ses bols ont l'élégance des japonais mais s'échappent de leur perfection par un imperceptible tour de main. Sortant du répertoire habituel, des cylindres de céramique, rouleaux lourds et creux, s'imprègnent de teintes fiévreuses. Parfois, l'épreuve du feu les a brisés, fêlés, laissant à l'autrice le choix de garder les cicatrices ou de les faire réparer selon la méthode traditionnelle japonaise tintsugi, par l'artisanne Myriam Greff, qui fait de la blessure un ornement. La Porte est aussi une céramique flammée presque carbonisée, dont l'enfumage a été enrichi de végétaux divers – feuilles, écorces et champignons – et d'oxydes en poudre, la couvrant de vapeurs aux couleurs de braises et de cendres

[…] Ainsi l'œuvre d'Anne Paulus traverse-t-elle notre monde, par le milieu, depuis son feu central jusqu'à l'éther qui l'enveloppe. Voyage dans la matière, paysages d'avant le langage, d'une ère qui défie la mémoire dans les silences du geste et de la matière, excluant tout commentaire, sensations pures, dont seul l'art peut rendre compte.

Michel Melot, octobre 2020

Rouleau terre enfumée 2020

film "Anne Paulus terres" de Benoît Falize

le lien pour visionner le film "Anne Paulus, terres" de Benoit Falize. 
 

Retour

Ajouter un commentaire

Écrivez votre message ici